Hommages à Marcel Czermak



Jean-Paul Beaumont, Président de l’ALI  et le bureau de l'ALI nous informent du décès brutal, ce 3 juin 2021, du Docteur  Marcel Czermak, l’un des fondateurs, il y a quarante ans, de l’Association freudienne devenue ALI et fondateur de l’Ecole psychanalytique de Sainte-Anne.

 



Docteur Marcel Czermak

 

 

En Marcel Czermak, nous avons perdu un maître.

Cela fait plus de trente ans qu’il nous a servi de guide dans l’exploration des psychoses et      d’une lecture psychanalytique possible de leur structure.

Dans notre groupe de travail sur les psychoses, nous avons tenté de lire et d’exploiter tous les excellents livres qu’il avait écrits et publiés.

D’abord, « Passions de l’objet », ensuite « Patronymies » et « Les jardins de l’asile. Questions de clinique usitée et inusitée» et enfin, dernièrement « Passage à l’acte et acting out ».

Il nous reste à y lire « La navigation astronomique » et « Traverser la folie » qui vient de paraître.

Marcel Czermak avait repris le flambeau légué  par Lacan dans son rapport aux psychoses, c’est-à-dire cette position de psychanalyste qui  ne recule pas devant l’altérité de la psychose et qui se laisse enseigner par celle-çi.

Ainsi, son intérêt pour des tableaux cliniques moins bien connus tels que le syndrome de Cottard, le syndrome de Fregloli ou de Capgras,… lui a permis et a permis à certains de ses élèves de nous ouvrir à toute la richesse de ce qu’ils peuvent nous enseigner. Nous pensons ici à son apport à lui, mais aussi aux développements de Jorge Cacho sur le Cotard et à ceux de Stéphane Thibierge sur la clinique de l’identité, ainsi qu’aux nombreux livres et articles écrits par ses élèves de Sainte-Anne.

Marcel Czermak était un homme exigeant, rigoureux, passionné, engagé dans son travail et dans sa vie. Il ne laissait personne indifférent. Et à côté de cela, il était très vivant, aimant aussi déborder et surprendre. S’il avait été chirurgien, il ne se serait pas privé de fumer en salle d’opération. Il nous enseignait par ce qu’il était, par une présence réelle qui bousculait et réveillait.

Pour nous, belges, si je puis me permettre cette comparaison un peu impertinente mais qui dit bien toute notre tendre admiration pour lui, Marcel, c’est le capitaine Haddock de la psychanalyse lacanienne. Absolument pas politiquement correct, mais d’une immense humanité et sachant naviguer au milieu de tempêtes.

 

 

 

                                                                                   Etienne Oldenhove

 


D'autres hommages lui sont dédiés sur le site de l'ALI. et sur

 le site de l'école de Sainte Anne




Jeudi 03 Juin 2021