Le mot de la présidente

Plus encore que l’année précédente qui fut celle de la surprise provoquée par la pandémie et ses conséquences sur nos existences et sur notre vie institutionnelle, en 2021 nous avons su réinventer nos modalités de travail : sur zoom, en hybride distanciel-présentiel, nous rapprochant sur la toile de collègues par-delà les frontières, rendant ainsi la dimension internationale de nos activités plus que jamais bien vivante.

L’Atelier 2021 de l’AfB fut consacré à la participation active des différents groupes de travail et séminaires ouverts sur l’extérieur, avec invitation faite aux membres de ceux-ci. Cheville ouvrière principale de notre Association, l’Atelier s’en est trouvé enrichi dans sa dimension collective.

Cette année, nous poursuivons la lecture du Séminaire ‘L’Angoisse’ de Lacan, en vue du Séminaire d’été, à l’appui du texte freudien ‘Inhibition, symptôme et angoisse’ mis au travail lors du proche Séminaire d’hiver de ce mois de janvier, qui propose un programme orienté aussi par la prise en considération de questions cliniques actuelles.

Notre dernière Assemblée Générale Extraordinaire a permis d’orienter les perspectives de l’AfB à partir du choix voté par la majorité de nos membres, de rester collectivement membres de l’ALI. Le travail formel qui s’en suivra quant au texte de nos statuts et de notre Règlement d’Ordre Intérieur sera accompagné d’une proposition faite à l’ensemble de nos membres, au travers de l’Atelier mensuel et d’autres temps de travail qui se trouveront institués, de mettre au travail la question du Transfert, en ce qu’il questionne en particulier la fin de cure. En vue des Journées Internationales des 15 et 16 octobre 2022 intitulées ‘Le Transfert à l’épreuve de nos cliniques’, une spécificité du travail belge cherchera à se faire entendre. Notre Atelier 2022, réservé aux membres de l’Association, prendra corps dans cette perspective.

Deux Journées déjà annoncées en 2022 retiendront l’attention de nos membres et de toute personne intéressée ; largement ouvertes sur l’extérieur, nous formulons le souhait qu’elles témoignent de l’intérêt manifesté par les membres actifs de notre Association pour des problématiques actuelles présentes dans la Cité. Une Journée AfB sera organisée en mars sur les sujets de l’Exil, à partir de la demande d’asile ; une Journée AfB-EPHEP sera organisée en novembre autour des questions soulevées par la pratique des Soins palliatifs.

Notre Enseignement d’Introduction à la Clinique psychanalytique se poursuit et rencontre cette année un franc succès, réunissant certains de nos membres praticiens et des plus jeunes, extérieurs à l’Association, cherchant à être introduits aux signifiants de la psychanalyse lacanienne, et à des questions cliniques contemporaines, éclairées par celle-ci.

Nous accueillons pour cette nouvelle année, 4 nouveaux membres à l’AfB : Sylvie Doehard, Anaïs Domb, Patrick Gauthier-Lafaye et Marie-Cécile Paternostre, qui nous rejoignent pour enrichir encore notre travail collectif. Nous leur souhaitons un fructueux travail parmi nous, et nous leur adressons nos meilleurs vœux pour 2022.


Le 1 er janvier 2022

Anne Malfait


Samedi 01 Janvier 2022